vidéos du planning familial en France, un engagement depuis plus de 60 ans

Au Planning Familial, nous recevons tous les jours des femmes qui ont dépassé le délai légal de 12 semaines de grossesse au-delà duquel elles ne peuvent plus avorter en France.

Il y a Céline, qui a oublié une pilule et ne pensait pas être enceinte avec juste un oubli. Nayla, qui a fait son test de grossesse trop tôt pour qu’il se révèle positif. Anne, à qui on avait dit qu’elle était pré-ménopausée et ne risquait plus d’être enceinte. Jade, qui voulait cette grossesse, mais qui ne se voit plus la poursuivre depuis que son compagnon est devenu violent. Keira, qui a continué à avoir ses règles et ne s’est aperçue de rien… Et bien d’autres. Plusieurs milliers de femmes chaque année.

Pour mettre fin à leur grossesse, il leur faudra se rendre à l’étranger : aux Pays-Bas, en Espagne ou en Angleterre, où les délais légaux d’avortement sont de 8 à 10 semaines plus longs qu’en France. Mais elles devront payer les interventions, auxquelles s’ajoutent les frais de transport et parfois d’hébergement – des sommes excédant 1000 euros. Elles se sentiront bien souvent coupables, stigmatisées par notre société, dans l’illégalité car exclues du droit français. A partir de 3 mois de grossesse, seules les personnes qui ont les ressources nécessaires peuvent mettre en œuvre leur décision d’avorter.

Les autres n’ont pas le choix, elles sont contraintes de poursuivre leur grossesse. Le Planning familial dénonce cette injustice et lance une campagne de vidéos à partir de situations réelles rencontrées dans ses accueils. Réalisées par Pauline Broulis et Elsa Stoeffler, deux premières vidéos mettent en scène Valérie, 40 ans, mère de 3 enfants, et Mélissa, lycéenne, toutes deux confrontées à l’impossibilité d’avorter en France.

Le Planning familial se bat depuis toujours pour que toutes les personnes aient les mêmes droits et disposent de leur corps selon leurs propres choix. C’est pourquoi il se mobilise pour que toutes celles qui veulent avorter puissent le faire en France.

Le Planning familial soutient le projet de proposition de loi visant à renforcer le droit à l’avortement et allonger le délai pour recourir à une IVG à 14 semaines de grossesse.

L’IVG est un droit fondamental.

Publications similaires